A l'occasion de la réouverture de mon blog, devenu moyen d'archive et de divulgation de mes recherches doctorales, je voudrais partager un texte associant recherche en art et paysage. Ce sont les deux milieux dans lesquels je me déplace constamment pour unir pratique et théorie et faire œuvre de plus haut niveau, ultime objectif de la recherche doctorale en Art et sciences de l'art, entre La Cambre et l'Université Libre de Bruxelles.

Ce texte, ne devrais-je pas oublier, était une proposition pour le numéro 20 de la revue Marges aux Presses Universitaires de Vincennes.

Concernant le paysage, la définition la plus simple est la suivante : le paysage n'est pas le monde vu mais une construction culturelle de ce monde. Ainsi, dans mes recherches, le paysage s'entend comme un objet culturel soit un objet assez fortement subjectif pourrait-on dire. Il est un medium, un intermédiaire, une jonction relationnelle. En ayant dit tout cela et puisque le paysage existe grâce une représentation photographique ordonnée, il peut également être entendu comme dispositif. Pour mémoire, l'étymologie du mot nous apprend ceci : ensemble d'éléments ordonnés en vue d'une certaine fin (Trésor de la Langue Française en Ligne, TLFi).

01-du-paysage-dispositif-recherche-en-art.pdf